dimanche, juillet 21, 2024
Home > INTERVIEW > Secteur routier : A la découverte de l’auto-école ‘’L’ITINERAIRE’’

Secteur routier : A la découverte de l’auto-école ‘’L’ITINERAIRE’’

Depuis quelques années, les autorités togolaises ont pris sur eux le devoir d’informer chaque semestre sur l’état des accidents de circulation.

Selon les statistiques, la plupart des accidents sont causés par le non-respect du code de la route. Pour avoir des connaissances du code, il faut se faire former dans un centre d’auto-école et obtenir son permis de conduire.

La rédaction de votre journal en ligne togodailynews.tg s’est intéressé à l’auto-école ‘’L’ITINERAIRE’’ et son promoteur SEMEGLO Messan Kwamlan, a bien voulu nous faire découvrir son centre et sa particularité.

Présentez-vous à nos lecteurs

Je m’appelle SEMEGLO Messan Kwamlan, je suis responsable administratif et HSE au Transport Jean RENALDO, promoteur de l’auto-école ‘’L’itinéraire’’, un centre de formation jouissant d’un agrément délivré par les autorités en charge, président de l’association les Routes de la Vie et membre fondateur du Groupement des Professionnels de la Sécurité Routière du Togo (GPSR-TOGO)

Parlez-nous de l’auto-école l’itinéraire

L’itinéraire est un centre de formation des automobilistes crée en 2009. Nous dispensons  la formation théorique (code de la route) et pratique (la conduite d’un véhicule motorisé). Notre mission première est  de préparer le candidat à l’obtention du permis de conduire.

Avec les nouvelles reformes, nous avons obtenu notre agrément en 2017 et nous offrons plus que préparer le candidat pour le permis. Nous le rendons compétent pour développer des attitudes sûres en circulation.

L’Itinéraire emploie 4 personnes et nous dispensons la formation pour la catégorie B, des cours théoriques dans les catégories C- D –E, la formation en conduite défensive, le stage code et conduite, et l’assistance lors des recrutements des chauffeurs.

Nous sommes situés à Forever, derrière le siège de Plan Togo. 

Tous vos formateurs disposent-ils de brevet pour dispenser des cours dans une auto-école ?

Je répondrais oui. Les moniteurs qui exercent au sein de ma structure ont tous une attestation ou un certificat de formation de moniteur. Je travaille aussi avec des formateurs externes qui interviennent avec moi sur des projets de formation en conduite défensive des conducteurs de certaines sociétés.

Il faut relever que pour enseigner dans une auto-école, le moniteur doit disposer d’un CAPECA (certificat d’aptitude professionnelle à l’enseignement de la conduite automobile) ou tout diplôme équivalent.

Pour la petite histoire, lorsque le processus de reforme a été enclenché par l’ancien directeur Feu AGBOKPE,  Nous étions 14 togolais en 2018 à aller nous faire former au Benin. Avant nous, il y avait aussi un groupe. Après nous, d’autres aussi sont partis se faire former. C’était 3 mois d’intense formation avec des devoirs et un examen de fin de formation. C’était du sérieux et je t’assure que les gens ont échoués.

Bien avant 2018, comme je travaille aussi dans une entreprise de transport d’hydrocarbure et de gaz, donc déjà en 2016, j’avais bénéficié d’un programme  de formation d’une semaine de Shell-Togo (aujourd’hui T-Oil) pour avoir  la certification de  formateur des conducteurs. Le formateur était venu du Maroc et nous n’étions que 4 à profiter de cette belle expérience aux frais de cette société.

En 2017, j’étais à Radés en Tunisie pour suivre une autre formation de moniteur Poids lourd  aux frais de mon entreprise. Tout cela pour dire qu’à l’Itinéraire, les enseignants sont outillés et nous disposons de l’expertise nécessaire.

Au Togo, la plupart des auto-écoles ne disposent pas l’autorisation d’exercer. L’auto école l’itinéraire dispose de cette autorisation ?

Oui, nous avons commencé le processus en 2016 et en 2017 nous avons eu notre agrément pour exercer en toute légalité. Mais bien  avant 2016,  j’opérai mais dans l’illégalité.

Il faut juste rappeler que l’exploitation d’une auto-école est réglementé  par le décret n°2001-002/PR du 07 février 2001 fixant  les conditions d’ouverture et d’exploitation. Donc ceux qui veulent vraiment évoluer dans la profession sont bien obligés de suivre le processus pour être en règle. Bien que difficile, cela vous pousse à faire des efforts pour respecter les conditions fixées par les autorités et à la fin, vous devenez vraiment un professionnel et vous êtes fier de vous.

Pouvons-nous dire que ceux qui exercent dans l’inégalité en cours des risques ?

Evidement qu’ils courent des risques. Nous avons tantôt dit que c’est une profession réglementée. Donc lorsque vous vous retrouvez en dehors de la réglementation, vous pouvez subir la rigueur de la loi.  L’article 19 du décret parle de cette situation. Vous pouvez être passible d’une amende de 500.000 francs. On peut aussi fermer votre centre. Certains ont connu cela depuis décembre 2022. Cette sortie des autorités va permettre aussi à beaucoup de commencer le processus.

Qui peut s’inscrire dans un centre d’autoécole en qualité d’apprenant ?

Toute personne désireuse d’apprendre la conduite automobile. Même vous ……  En général, vous avez 18 ans et vous avez un projet professionnel ou d’acquisition de voiture ou de moto, vous devez vous inscrire dans une auto-école.

A l’autoécole l’itinéraire, quels sont les différents services que vous offrez ?

Je l’avais déjà dit plus haut. Nous formons pour la catégorie B. Nous dispensons des cours théoriques pour les catégories C D E.

Nous formons en conduite défensive. Nous recrutons des chauffeurs pour le compte des sociétés, nous organisons des stages de code et conduite.

Notre projet futur est d’ouvrir un centre de formation professionnelle des routiers avec à  la clé l’obtention d’un CAP conducteur de marchandise. Avec 20 ans d’expérience dans le domaine de transport  d’hydrocarbure et de gaz, nous avons de la compétence pour révolutionner le milieu des conducteurs routiers.  

Votre particularité à l’auto-école ”L’ITINERAIRE”

C’est faire de chaque personne qui vient suivre la formation chez nous, un futur automobiliste compétent capable de développer en circulation des comportements sûrs.  

Votre mot de la fin

L’accident n’est pas une fatalité, on peut l’éviter. Pour l’éviter, il est très important que,  nous soyons piéton, cycliste motocycliste ou automobiliste  de prendre conscience du risque routier et de prendre l’engagement de se préserver contre l’accident. La réglementation routière doit être pour nous un contrat que nous devons respecter dans notre propre intérêt  pour que la circulation soit sure et conviviale. La personne la plus importante dans votre vie, c’est vous.

Et pour finir, l’itinéraire vous dit qu’elle se tient à vos cotés pour vous aider à réaliser votre projet, celui de devenir un automobiliste compétent.

Propos recueillis par Bernard AFAWOUBO

© TOGODAILYNEWS

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site togodailynews.tg

Tél : (00228) 90 90 49 83

Email : togodailynews@gmail.com

Bernard AFAWOUBO
Bernard AFAWOUBO
Bernard AFAWOUBO, fait du métier du journalisme une passion depuis plus de 10 ans. Directeur de Publication de votre journal en ligne en mode écrit TOGODAILYNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *