vendredi, juillet 19, 2024
Home > Economie > Projet de la loi de finances gestion 2021 : Le ministre des finances n’est plus ordonnateur des dépenses

Projet de la loi de finances gestion 2021 : Le ministre des finances n’est plus ordonnateur des dépenses

Les travaux en commission sur l’étude du projet de la loi de finances, gestion 2021 ont démarré, lundi 23 novembre 2020 au parlement à Lomé en présence de l’argentier nationale Sani Yaya. Ce dernier, dans son allocution, a révélé que, la  fonction  d’ordonnateur  en  matière  de dépenses est désormais déconcentrée au   niveau   de   chaque ministère et chaque structure, chaque institution de l’Etat.

« Vous  savez très bien  qu’avant,  c’était  le  ministre  des finances qui   était l’ordonnateur   principal   unique   en dépenses et en recettes du budget de l’Etat. Aujourd’hui, il reste bien sûr l’ordonnateur principal unique en recettes, mais  la  fonction  d’ordonnateur  en  matière  de dépenses est désormais déconcentrée au   niveau   de   chaque ministère et chaque structure, chaque institution de l’Etat. Voilà la nouveauté et nous allons donc mettre en œuvre cette réforme désormais à  partir donc de  2021,  pour  se conformer à nos engagements », dixit Sani Yaya, ministres de l’Economie et des Finances du Togo à l’occasion de l’ouverture, lundi 23 novembre 2020, des travaux en commission sur le projet de loi de finances gestion 2021.

Le  projet de budget gestion 2021  a  été  élaboré  dans  un  contexte  que  « vous connaissez   de   covid-19,   une   crise   sanitaire   sans précèdent qui  secoue  et  continue  de  secouer le  monde entier. Notre sous-région n’est  pas épargnée ; mais quand  on  regarde  les  statistiques,  nous  faisons  bien mieux que beaucoup d’autres pays et d’autres régions en matière de lutte contre la pandémie »  déclaré Sani Yaya.

La stratégie du gouvernement togolais par rapport à ce contexte, est une stratégie dite des 3 R à savoir la Riposte, la Résilience et la Relance économique. A en croire l’argentier nationale, la  Riposte  d’abord contre  la pandémie et  là, « je  pense qu’avec toutes les orientations et l’impulsion du Chef de l’Etat, dont le leadership est à saluer dans la gestion de cette crise, je pense que les résultats, vous les voyez, la crise sanitaire est quand même très bien maitrisée dans notre   pays. Ceci dit,   pour   maitriser   cette   crise,   le Gouvernement  a dû mettre  les moyens  énormes  pour parvenir aux résultats que vous connaissez. Ensuite, vous  avez la phase  de Résilience, la résilience qui veut dire, il faut soutenir la demande, il faut soutenir les  populations  les  plus vulnérables parce  que  la  crise sanitaire a  eu  un impact socioéconomique qui menaçait les acquis en matière de développement et de réduction de  la  pauvreté. Il  fallait donc un  volet résilience,  d’où le soutien   avec   les   transferts monétaires et   d’autres initiatives à l’endroit des petites et moyennes entreprises, des  TPME  et  la  prise en  charge aussi  des  factures d’électricité, d’eau, la réduction des branchements d’eau pour les populations les plus vulnérables » a-t-il indiqué .

Le budget qui ressort du projet de la loi de finances 2021 est projeté à 1.521,6 milliards en charges et ressources contre 1.638 milliards dans la loi de finances rectificative 2020, soit une baisse de 7,1%. En dépit des importantes contraintes liées à l’épidémie de coronavirus, le budget 2021 sera orienté vers les priorités sociales avec une hausse de 10,8% par rapport à l’année dernière avec 445,1 milliards.

Bernard AFAWOUBO
Bernard AFAWOUBO
Bernard AFAWOUBO, fait du métier du journalisme une passion depuis plus de 10 ans. Directeur de Publication de votre journal en ligne en mode écrit TOGODAILYNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *