dimanche, juillet 21, 2024
Home > Santé > Secteur de la santé au Togo : Environ 1 200 professionnels formés chaque année

Secteur de la santé au Togo : Environ 1 200 professionnels formés chaque année

Le secteur de la santé forme le personnel. Des écoles spécialisées aux universités, zoom sur ces institutions clés qui façonnent le paysage médical togolais.

La démarche s’harmonise avec l’engagement du chef de l’État Faure Essozimna Gnassingbé, en faveur d’une couverture médicale étendue à toute la population.

Depuis 1964, la formation des sages-femmes est ancrée dans l’histoire du pays avec la création de l’École nationale de sages-femmes (ENSF) d’État. L’objectif est de doter le système de santé maternelle d’un personnel compétent.

Cette ambition s’est concrétisée par un processus de décentralisation de la formation en 2009, transformant l’ENSF en 2 écoles distinctes : l’ENSF de Lomé et l’ENSF au nord du pays. Face à la pénurie de ressources humaines, l’exécutif a amplifié cet engagement en inaugurant 4 nouvelles ENFS en 2018 dans les villes de Dapaong, Atakpamé, Kpalimé et Tsévié.

Ainsi, le Togo compte désormais 6 écoles de formation en sages-femmes, réparties dans toutes les régions. Chaque année, un concours d’entrée rigoureux est organisé pour sélectionner les futures sages-femmes. Ces institutions publiques forment les étudiantes en gynécologie, obstétrique et réanimation des nouveau-nés.

Chaque région du Togo abrite une école de formation des infirmiers et infirmières, intégrée à l’École nationale des auxiliaires médicaux (Enam). Ces écoles, présentes à Lomé, Kara, Dapaong, Tsévié, Atakpamé et Kpalimé, offrent une formation complète en soins infirmiers.

L’accès à ces formations est conditionné par l’obtention du Baccalauréat 2. Un concours annuel rigoureux est organisé pour sélectionner les étudiants qui suivront une formation de 3 ans débouchant sur une licence professionnelle en soins infirmiers.

Les universités de Kara et de Lomé sont des références en matière de formation médicale au Togo. Elles forment des médecins généralistes et spécialistes, ce qui permet d’enrichir les compétences médicales à travers le pays. L’université de Lomé, par exemple, offre une quinzaine de spécialisations, incluant la cardiologie, la dermatologie, la neurologie, la médecine interne et l’ophtalmologie, entre autres.

Outre la faculté de médecine, l’université de Lomé héberge l’École supérieure des techniques biologiques et alimentaires (Estba). Cette école forme des étudiants en licence professionnelle en sciences des aliments et technologie agro-alimentaire. Les diplômés peuvent ensuite intervenir dans les laboratoires de recherche, les services de gestion de l’environnement, l’hydraulique villageoise et urbaine, ainsi que dans les ONG et l’industrie.

Par ailleurs, l’École des assistants médicaux (Eam) prépare les masters professionnels de santé, formant les étudiants à soutenir les médecins et autres professionnels de la santé dans la prise en charge des patients, la gestion des dossiers médicaux et la coordination des soins.

En combinant les formations de ces différentes entités, le Togo forme chaque année environ 1 200 professionnels de la santé.

Suivez nous sur WhatsApp via : https://whatsapp.com/channel/0029VaK67ti3LdQMAOeNLc04

© TOGODAILYNEWS

Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site TOGODAILYNEWS

Tél : (00228) 90 90 49 83

Email : togodailynews@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *